New York continues to trade in a range
Les prix de New York continent dans une fourchette

English

New York prices have been relatively stable in recent weeks, but trending lower from their high just below 160 cents. Over the last 10 days they have settled into a range between around 139 and 145 cents/lb.

At the AFCA conference and trade show coffee market analyst Judith Gaines Chase gave a clear analysis of why arabica coffee prices are not moving far up or down at the moment.

She said that much of the focus recently has been on drought conditions in robusta producing countries, especially in the biggest robusta producers Brazil and Vietnam. However the longer term situation in both countries remains unclear. In Brazil rain has now arrived after a prolonged drought. And in Vietnam drought was followed by excessive rain. Also controlled irrigation is being introduced.
.
For washed arabica supplies recent investments in coffee renovation in Colombia have led to big and ongoing increases in production.

At the same time, stocks of coffee in consumer countries are high.

So all taken together, in Judith Gaines Chase’s analysis, rather than coffee prices being likely to shoot up, it seems more likely that they will either remain at their current level, or could even fall in coming months.
Français

Les prix de New York ont été relativement stables ces dernières semaines, mais les tendances sont généralement inférieures. Au cours des 10 derniers jours, ils se sont installés dans une fourchette entre 139 et 145 cents / lb.

Lors de la conférence et le salon de marché de café AFCA a Addis Ababa l’ analyste Judith Gaines Chase a donné une analyse claire de pourquoi les prix du café arabica ne vont pas beaucoup à la hausse ou à la baisse pour le moment.

Elle a dit que l’accent a été mis récemment sur les conditions de sécheresse dans les pays producteurs de robusta, en particulier dans les plus grands pays producteurs de robusta, le Brésil et le Vietnam. Cependant, la situation à plus long terme dans les deux pays reste incertaine. Au Brésil, la pluie est arrivée après une sécheresse prolongée. Et au Vietnam, la sécheresse a été suivie par une pluie excessive. L’irrigation contrôlée est également progressivement introduite.
.
Pour les approvisionnements d’arabica lavés, les récents investissements dans la rénovation du café au Colombie ont entraîné une augmentation importante et continue de la production.

Dans le même temps, les stocks de café dans les pays consommateurs sont élevés.

Si l’on tient compte, dans l’analyse de Judith Gaines Chase, plutôt qu’ etant susceptibles de remonter, il semble plus probable que les prix du café resteront à leur niveau actuel ou ils pourraient même baisser dans les prochains mois.